Résidence-mission de territoire de co-création – Creux de l’Enfer

OffresArtistiques

#Residence

Résidence-mission de territoire de co-création – Creux de l’Enfer

  • Arts Visuels, Autres
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Deadline: 28/07/2022

Présentation

Le Creux de l’Enfer, Centre d’art contemporain d’intérêt national et la Ville de Saint-Étienne portent l’ambition commune de soutenir la création contemporaine en favorisant la diffusion des artistes visuels et en créant des conditions favorables au développement de leur carrière professionnelle. Attentives à la qualité des conditions de production et d’accompagnement des artistes, ces deux structures ont souhaité nouer un partenariat autour d’une résidence-mission visant à mieux déployer la présence artistique sur leur territoire et à encourager la rencontre des publics avec l’art de notre temps.

La présente résidence se définit comme une expérience de co-création d’une ou plusieurs œuvres, associant des personnes volontaires ou des groupes spécifiques, que l’artiste choisit de réunir autour de son projet. Selon Céline Poulin et Marie Preston, le principe de co-création repose sur le présupposé que chacun peut apporter, de manière égalitaire, un élément constructif au travail créatif, et que l’amateurisme et le professionnalisme de chacun sont sans cesse redistribué. Ces pratiques se veulent à la fois un terrain d’expérimentations artistiques et l’expression d’une politique dans leur ambition de redistribuer les rôles assignés par la société, de mettre en œuvre le partage du sensible tel que le définit Jacques Rancière. La résidence-mission devra se dérouler sur le territoire large du Livradois-Forez et particulièrement sur la zone géographique comprise entre Thiers et Saint-Étienne. Elle devra associer des publics et des partenaires de projets situés sur ce territoire. L’artiste est fortement invité à travailler à partir de matériaux et ressources locales.

L’artiste s’engage à être présent sur le territoire durant toute la période de résidence, soit 55 jours. En complément, l’artiste pourra bénéficier d’un temps de travail personnel en dehors des périodes pendant lesquelles il est au contact des publics. La résidence aura lieu sur la période printemps 2023 (mars–mai), pour une restitution estivale à Thiers puis à Saint-Étienne à l’automne 2023.

Au cours de la résidence, l’artiste sera amené à présenter son travail et mener des rencontres avec d’autres publics que ceux impliqués dans le projet. Une rencontre publique et une conférence de presse seront organisées à Thiers pour le lancement du projet. Une rencontre publique, en présence des publics associés au projet, sera organisée à Saint-Étienne à l’occasion de l’exposition de restitution de la résidence à la Serre.

À l’issue de la résidence, le travail de l’artiste sera présenté en deux temps sous la forme d’une exposition itinérante d’environ 2 mois, à Thiers dans les locaux de l’Usine du May puis à la Serre de Saint-Étienne. L’exposition devra être conçue simultanément pour les deux espaces et leurs contraintes respectives. Cette exposition de restitution aura pour objectif de mettre en lumière, un temps de rencontre, un travail collaboratif, un problème posé, résolu en groupe et montrer un travail partagé et abouti en commun.

Besoin d'en
savoir plus ?

Pour nous contacter, écrivez-nous à notre adresse mail.
Nous prendrons en compte votre demande et essayerons d’y répondre au plus vite.

nous contacter

©2022 Octopus